Ce produit a bien été ajouté:

img
Recherche Avancée
  • Comics

    Une histoire de la BD, de 1968 à nos jours

    Dan Mazur et Alexander Danner

    Comics - Couverture - (c) Stripologie.com
    Nouveau
    35,00 €
    Ajouter au panier

    Version française, copie conforme d'un livre paru en 2014 chez l'éditeur anglais Thames & Hudson sous le titre Comics, a global history, 1968 to the present. Deux nuances du titre qui disparaissent de la version française méritent d'être signalées car elles pourraient bien occulter l'intérêt indéniable de ce livre. D'une part, le mot principal du titre anglais, « Comics » a été conservé en l'état, ce qui, en français, laisse entendre que l'ouvrage concerne spécifiquement la littérature anglophone, et peut-être plus encore celle de super-héros, erreur qu'il ne faut en aucun cas commettre. Ce dont il est question, c'est bien d'une histoire générale de la bande dessinée, approche qui est de nouveau occultée par la disparition du terme « global » de la traduction française. Le lecteur français doit donc bien comprendre, quand il prend ce livre en main, qu'il s'apprête à lire une histoire générale de la bande dessinée depuis la fin des années soixante jusqu'au années deux mille dix.

    L'ouvrage tient ses promesses, quand bien même la « globalité » oubliée dans le titre français, ne porterait en réalité que sur trois grandes aires géographiques : les États-Unis, la France et le Japon, que viennent compléter des développements plus courts sur le Canada et l'Argentine pour ce qui est du Nouveau Monde, l'Espagne, l'Italie et la Suisse pour l'Ancien et la Corée pour l'Orient. À nous autres, Européens, une disparition saute immédiatement aux yeux : celle de la Belgique, qui n'est jamais abordée comme une zone en tant que telle (plusieurs artistes belges sont mentionnés dans le livre).

    Cette absence s'explique par l'approche retenue par Dan Mazur et Alexander Danner, puisque les deux Américains ont choisi de proposer cette histoire d'un demi siècle de bande dessinée en traitant essentiellement des ruptures importantes qu'a connu la discipline sur cette période. Soit, en simplifiant, contre-culture et underground, puis rôle des scénaristes anglais et enfin émergence du roman graphique pour la zone américaine ; apparition des magazines d'auteurs en France (L'Écho des Savanes, Métal Hurlant, etc.), puis évocation de la ligne claire et nouveau réalisme (reprise de l'approche de Lecigne et Tamine) et nouveaux éditeurs des années quatre-vingt-dix ; manga underground, réaliste et enfin « respectable » pour le Japon. Cette approche a naturellement tendance à privilégier les innovations au détriment de la plus grande partie de la production, et donc restitue une vision déformée de la réalité du 9e art sur la période.

    Cet avertissement n'est cependant nullement préjudiciable à l'ouvrage, dont le choix est somme toute bien compréhensible, car ce sont ces innovations de rupture qui déterminent effectivement les transformations de la bande dessinée. Et tant pis si l'arbre cache parfois la forêt. Ceci admis, l'ouvrage mérite des éloges : il restitue bien les grandes articulations, cite les artistes et les œuvres importantes sans manquer d'en dire quelques mots, le plus souvent pertinents et judicieux. Comics, une histoire de la BD, de 1968 à nos jours est un très bon livre couvrant certes une période restreinte, et sous des paradigmes (modernité et postmodernité) spécifiques, mais il brosse un portrait honnête de cette période. C'est un livre qui peut prétendre à figurer dans toute bonne bibliothèque de bande dessinée. Votre libraire le recommande chaudement.

  • Comics - Couverture - (c) Stripologie.com

    Comics

    Dan Mazur et Alexander...

    35,00 €
  • L'art de Morris

    Gaëtgan Akyüz, Stéphane Beaujean, Blutch, Philippe Capart, Bernard Joubert, Vladimir Lecoîntre, Jean-Christophe Menu, Jean-Pierre Mercier

    L'art de Morris - Couverture - (c) Stripologie.com
    Prix conseillé :
    45,00 €
    42,75 €
    Économisez :
    2,25 € (5%)
    Ajouter au panier

    L’Art de Morris est un livre beau et intelligent. C’est le catalogue d’exposition installée à la CIBDI en janvier 2016 à l’occasion du Festival d’Angoulême. L’exposition, remarquable par la présence de très nombreuses planches de Morris, était accompagnée d’un dispositif de puériculture dont votre libraire se serait bien dispensé. Par chance, ce dispositif a été omis dans le livre (les enfants ne lisent pas les catalogues d’exposition, semblent croire les responsables de l’ouvrage, a contrario de ce qui a été fait pour le catalogue Hergé de la RMNGP qui, lui, a été doté d’un « Cahier d'art pour les 7 à 77 ans »). Peut-être est-ce cependant la même volonté de ratisser large qui explique que les développements engagés dans ce catalogue ne sont pas poussés aussi loin qu’on l’aimerait. Cela dit, le choix des illustrations est pertinent, et le principe d’une reproduction en fac-similé, comme il convient à ce type de livre, est parfait. Le dessin de Morris est superbe, et il est très bien rendu par ce livre. Comme votre libraire est louangeur sur ce titre, qui mérite indéniablement de figurer dans une bibliothèque de bande dessinée ouverte au classicisme franco-belge, il peut se permettre une petite remarque déplaisante et relativement anodine car assez précise. Plusieurs pages sont consacrées aux questions de composition. Les auteurs indiquent que Morris use de façon concomitante de l’organisation des cases et de celle des images dans les cases pour obtenir des constructions géométriques particulièrement efficaces, ce qui est tout à fait exact. Mais ils ajoutent cette pratique est un cas unique dans l’Europe du début des années cinquante. Cette dernière affirmation semble inexacte, et l’on pourra se reporter à l’ouvrage Edgar P. Jacobs et le Secret de l’Explosion pour s’en convaincre. Tout ça n’a pas beaucoup d’importance,  et n’enlève rien à la qualité de l’ouvrage. On aura beau jeu de rétorquer que le libraire est pointilleux, ce qui n’est pas faux. En attendant, il vous recommande ce beau livre.

  • L'art de Morris - Couverture - (c) Stripologie.com

    L'art de Morris

    Gaëtgan Akyüz,...

    42,75 €
  • Case, strip, action !

    Les feuilletons en bandes dessinées dans les magazines pour la jeunesse (1946-1959)

    Alain Boillat, Marine Borel, Raphaël Oesterlé, Françoise Revaz

    Case, strip, action ! - Couverture - (c) Stripologie.com
    Nouveau
    Prix conseillé :
    35,00 €
    33,25 €
    Économisez :
    1,75 € (5%)
    Ajouter au panier

    Case, strip, action ! est une publication universitaire collective qui sort incontestablement du lot. Collective, puisqu'elle rassemble les contributions de quatre chercheurs, elle n'en est pas moins très cohérente, évitant l'écueil auquel se heurtent tant de ces livres : celui de la diversité d'articles rassemblés autour d'un thème, par exemple à l'occasion d'un colloque, mais qu'aucune réflexion transverse ne soude réellement, si ce n'est une introduction réalisée a posteriori dans l'intention de lier les textes mais qui n'est généralement pas tout à fait convaincante.

    Ici, la démarche est tout autre. Le travail est d'abord motivé par un corpus commun dont l'étude a été décidée. Un corpus remarquable, celui du fonds Ghebali du Centre BD de la Ville de Lausanne, dont l'histoire est précisée dans la préface par le chef du service Bibliothèques et Archives de la Ville. Ce premier texte de Frédéric Sardet, quoique court, est déjà remarquable et incite à la lecture du reste : voici enfin qu'un représentant de la culture institutionnelle se penche sur la figure du collectionneur pour en tracer un portrait juste, sans flatterie ni dédain, et lui reconnaître le rôle déterminant qui lui revient.

    La suite est à l'avenant, organisée en quatre chapitres dont les centraux s'attardent sur deux questions cruciales dans la bande dessinée : celle du temps, et celle du mouvement (liée à celle du corps). Les auteurs de ces textes proposent une synthèse claire et bien argumentée des réflexions à ce jour. Quoi que peut-être trop focalisés sur une approche narrative (voir du récit partout conduit à voir du temps partout, et à sous-évaluer d'autres types de rapport entre les images), ces développements seront lues avec intérêt par toute personne s'intéressant à la théorie de la bande dessinée. Le quatrième article est de loin le plus long, presqu'autant que les trois autres réunis. On sait qu'Alain Boillat a la plume facile, mais aussi limpide et jamais pédante. Contrairement à ce que laisse entendre sa spécialisation toujours affirmées sur les rapports entre bande dessinée et cinéma, ce travail d'Alain Boillant porte bien au-delà de ce seul champ. Il se penche à nouveau, et encore fort judicieusement, sur les autres écrits théoriques, y compris ceux qui ne ressortent pas du registre universitaire. Il traite du corpus avec esprit, montre sa capacité à évoquer le discours qui sous-tend l'œuvre et le magazine qui la reçoit tout, observe et commente les images elles-mêmes avec clairvoyance. Stoppons là les louanges, au risque de devenir flagorneur. Ajoutons tout de même que ces quatre textes renvoient les uns aux autres, preuve que le travail a été réellement collectif, mais qu'ils rappellent aussi constamment les références de la bibliographie. Autrement dit, les auteurs pensent avec les autres, ce qui est une preuve de générosité et d'intelligence. Bravo ! Et si avec ça vous n'avez pas compris que votre libraire recommande ce livre...

  • Case, strip, action ! - Couverture - (c) Stripologie.com

    Case, strip,...

    Alain Boillat, Marine...

    33,25 €
  • Comic strips

    Une histoire illustrée

    Jerry Robinson

    Comic strips - Couverture - (c) Stripologie.com
    Prix conseillé :
    29,00 €
    27,55 €
    Économisez :
    1,45 € (5%)
    Ajouter au panier

    Le Comic Strips de Jerry Robinson est un ouvrage historique passant en revue les plus importantes des BD parues dans la presse américaine sous la forme de courtes bandes (comics strips) dans la semaine et parfois de pages entières le dimanche (sunday pages). Cette forme très spécifique aux journaux quotidiens, voire aux hebdomadaires, a également existé en France, mais elle est restée globalement négligée, ce qui n’est pas le cas aux États-Unis où son importance (en volume, mais aussi en impact sur les esprits, les mœurs, la société) est connue et admise. Si la bande dessinée attachée à la presse d’information a souvent disposé d’une très large diffusion, auprès d’un très grand nombre de lecteurs, elle disparaît souvent avec un support qui n’a pas été conçu pour durer. En conséquence, ces strips parus dans la presse sont peu accessibles à tous ceux qui ne les ont pas côtoyés au jour le jour. C’est tout l’intérêt du livre de Robinson d’en offrir un large panorama, plus descriptif qu’analytique, s’arrêtant sur les séries ou les artistes les plus notoires. La construction du livre est chronologique et couvre l’ensemble du XXe siècle. Un chapitre a été ajouté à l’occasion d’une mise à jour par l’auteur, portant sur début du XXIe siècle (il se clôt en 2010). Cette dernière partie, qu’on sent moins élaborée que le reste du livre, laisse voir une certaine déchéance de ces bandes dessinées aux États-Unis, accompagnant les incertitudes dans lesquelles la presse est plongée depuis le développement de l’Internet. On peut féliciter Urban Comics de cette traduction, qui semble représenter un risque économique non négligeable vu le format imposant de l’objet, et ceci d’autant plus que l’éditeur français a eu l’excellente idée de traduire tous les exemples présentés par Robinson. Du coup, on découvre dans la langue de Molière des strips qui n’ont jamais été portés en français, et qui ne le seront probablement jamais. C’est un honnête livre, qui peut tenir lieu d’ouvrage de référence sur la question du strip américain au XXe siècle. Votre libraire le recommande.

  • Comic strips - Couverture - (c) Stripologie.com

    Comic strips

    Jerry Robinson

    27,55 €
  • Autobio-graphismes

    Bande dessinée et représentation de soi

    V. Alary, B. Berthou, D. Corrado, I. Costa Mendia, L. Gerbier, T. Groensteen, A. Guzman Tinajero, C. Latxade, P. Lejeune, C. Mao, P. Marion, D. Méaux, L. Miranda-Moria, B. Mitaine, H. Morgan, J. Samso

    Autobio-graphismes - Couverture - (c) Stripologie.com
    Prix conseillé :
    22,00 €
    20,90 €
    Économisez :
    1,10 € (5%)
    Ajouter au panier

    L'autobiographie est certainement un des mouvements tectoniques qui ont contribué à la mutation de la bande dessinée à la fin du XXe siècle. Deux œuvres à teneur autobiographique du débuts des années soixante-dix, La Déviation de Jean Giraud en France comme Binky Brown rencontre la Vierge Marie de Justin Green aux États-Unis, ont indéniablement le statut d'œuvres fondatrices pour toute une génération d'artistes et de lecteurs. Leur lecture a considérablement ouvert le champ des possibles, laissant entrevoir des écritures insoupçonnées. La décennie suivante est marquée par le séisme de Maus d'Art Spiegelman quand les années quatre-vingt dix ne peuvent être abordées sans évoquer la naissance en Europe de maisons pour lesquelles l'autobiographie fut une sève vivifiante : L'Association, Ego Comme X, etc.

    En dépit de ce rôle fondamental pour la bande dessinée moderne, l'autobiographie reste à la marge des écrits sur le neuvième art. C'est donc une excellente initiative que cet ouvrage collectif, qui regroupe de grands noms de l'étude de la bande dessinée et couvre, à sa manière de travail collectif et donc fragmenté, les grandes œuvres, rappelle les moments importants de la recherche (et donne une juste part aux textes de Thierry Groensteen, par ailleurs présent au sommaire, qui fut un des premiers en France à attirer l'attention sur l'autobiographie en BD). Bien entendu, le regroupement d'interventions de différents auteurs provoque une inévitable inégalité entre les textes. Mais l'ouvrage reste sans conteste très recommandable. En conséquence,  votre libraire le recommande.

  • Autobio-graphismes - Couverture - (c) Stripologie.com

    Autobio-graphismes

    V. Alary, B. Berthou,...

    20,90 €
  • Jeux d’influences

    30 auteurs de bandes dessinées parlent de leurs livres fétiches

    Jeux d’influences - Couverture - (c) Stripologie.com
    Prix conseillé :
    15,00 €
    14,25 €
    Économisez :
    0,75 € (5%)
    Ajouter au panier

    Avec Le Petit critique illustré, qui le précède de quatre années, Jeux d'influence est l'ouvrage fondateur d'une collection qui se maintiendra de nombreuses années après. Au travers des réponses de ces trente dessinateurs, on peut identifier les courants artistiques, les sources d’inspiration, les auteurs emblématiques, les événements qui ont marqué la bande dessinée. On remarquera le poids des classiques (Franquin, Pratt, Peyo) et on notera avec intérêt que pour certains dessinateurs, ce sont des ouvrages consacrés à la bande dessinée qui sont cités comme influence primordiale. Jeux d'influences est un livre qui permet de comprendre comment s’est effectuée la transmission de l’amour de la bande dessinée pour les auteurs contemporains. Figurant au tout début de la collection Mémoire vive, ce titre qui sera suivi par de nombreux autres n'est certainement pas le moins bon de tous. Votre libraire le recommande.

  • Jeux d’influences - Couverture - (c) Stripologie.com

    Jeux d’influences

    14,25 €
  • Le cabinet des muses de Charlie Schlingo

    Inventaire d'une partie de sa bibliothèque

    Shige Gonzalvez

    Le cabinet des muses de Charlie Schlingo - Couverture - (c) Stripologie.com

    Les catalogues de ventes sont des documents intéressants pour les bibliophiles car ils décrivent précisément les livres, parfois dans leurs plus infimes détails, comme c'est par exemple le cas quand il s'agit des premières éditions des Aventures de Tintin. Celui-ci, en dépit de son absence d'exhaustivité, a toutefois un caractère remarquable : il ne s'agit pas de beaux volumes et de dessins regroupés en vue de leur commercialisation. Il s'agit de la collection de bandes dessinées d'un artiste de bande dessinée. Et pas de n'importe quel artiste. Figure marquante de l'humour idiot, Charlie Schlingo ne l'était pas, pas plus qu'il n'était ignare. À parcourir ce catalogue, on peut observer la variété de ses influences et la profondeur de sa connaissance du 9e art. C'est en ce sens que le catalogue de sa bibiothèque, fut-il incomplet, mérite toute l'attention de ceux qui s'intéressent à l'art de Charlie Schlingo : il témoigne de ses lectures, mais aussi du réseau relationnel liant l'artiste à ses contemporains au travers des dédicaces et autres marques de sympathie ou d'admiration. À toutes ces excellentes raisons qui font que votre libraire recommande ce titre s'en ajoute trois autres : [1] il s'agit d'un ouvrage aussi inattendu que pu l'être l'œuvre et la vie de Schlingo, [2] c'est un bel objet dont [3] le prix est déraisonnablement faible. Mais quand il n'y en aura plus...

  • Le cabinet des muses de Charlie Schlingo - Couverture - (c) Stripologie.com

    Le cabinet des...

    Shige Gonzalvez

    5,00 €
  • Bande dessinée et adaptation

    (littérature, cinéma, tv)

    Jan Baetens, Benoît Berthou, Laura Cecilia Carrabalo, Alain Boillat, Philippe Bourdier, Thomas Faye, Pierre Floquet, Jean-Paul Gabilliet, Christophe Gelly, Nicolas Labarre, Benoît Mitaine, Dick Tomaso

    Bande dessinée et adaptation - Couverture - (c) Stripologie.com
    Prix conseillé :
    18,00 €
    17,10 €
    Économisez :
    0,90 € (5%)
    Ajouter au panier

    Ce collectif universitaire aborde la question de l'adaptation sous deux grands angles, chacun étant précédés par une approche théorique. Le tout est introduit par les trois directeurs de l'ouvrage (Benoît Mitaine, David Roche et Isabelle Schmitt-Pitiot), qui s’interrogent sur l’adaptation des théories de l’adaptation à l’objet BD. Ceci fait, la première partie se consacre à l’adaptation de textes littéraires en bande dessinée, tandis que la seconde s’interroge sur l’adaptation des bandes dessinées au cinéma ou à la télévision. Les questions intermédiaires, comme la novelisation (adaptation de BD en roman) ou l’adaptation de films et dessins animés en BD sont abordées sans faire l’objet d’un traitement spécifique (à l'exception de l'article final fort intéressant mais un peu court de Shannon Wells-Lassagne). On constatera que les articles théoriques concernant l’adaptation de roman en BD (Jan Baetens et Benoît Berthou) sont beaucoup plus conceptuels que ceux qui traitent des relations entre le cinéma et la bande dessinée, lesquels penchent plus volontiers vers les études culturelles (Alain Boillat et Dick Tomasovic). L’ensemble est de très bonne tenue, avec des textes forts intéressants mais sans éviter le travers des écrits universitaires qui manifestent de temps à autre une certaine propension à compenser l’inintérêt de certains propos par un verbiage abscon laissant entendre au lecteur ennuyé qu’il est la seule cause du sommeil qui le saisit à la lecture. Autre travers des textes universitaires : leur champ de travail a tendance à ignorer une partie non négligeable de la littérature pour se focaliser sur les ouvrages de provenance universitaire, ou émanant des pontes incontournables. Cela conduit à des affirmations étonnantes, comme celle qui fait de Stan Lee le créateur exclusif de la plupart des grandes figures de la Marvel. Quoi qu’il en soit, ces reproches, dont nous assumons le manque d’originalité, ne doivent pas détourner de la lecture de ce livre dont le bilan global est plus que positif. En d'autres termes, nous recommandons.

  • Bande dessinée et adaptation - Couverture - (c) Stripologie.com

    Bande dessinée et...

    Jan Baetens, Benoît...

    17,10 €
  • Jack Kirby, le super-héros de la bande dessinée

    Tome 1 - 1917 à 1965

    Jean Depelley

    Jack Kirby, le super-héros de la bande dessinée, tome 1 - Couverture - (c) Stripologie.com
    32,00 €

    Jack Kirby est l'auteur emblématique du comic book américain, mais aussi probablement le véritable concepteur du récit de super-héros après les inventions préliminaires de Jerry Siegel et Joe Shuster (Superman - 1938) puis de Bob Kane et Bill Finger (Batman - 1939). Le nombre de ses créations ou co-créations, restées d'une immense notoriété pendant près d'un siècle, la permanence de son dessin, son influence sur des générations successives d'artistes en font un auteur incontournable de la littérature dessinée américaine, comparable en la matière au Belge Hergé pour la zone francophone. De nombreux travaux lui ont été consacrés, dont deux titres en France, le second étant la biographie que lui a consacré l'un de ses assistants, Mark Evanier, traduite l'année suivant la parution de ce premier volume. Là où le travail de Mark Evanier traverse la carrière de Kirby, fournissant les grandes lignes de sa biographies et entourant sa vie d'une teinte dramatique, le livre de Depelley affiche une précision sans pareil. Comparé aux autres biographies d'artistes américains écrites en France (notamment les titres parus aux Moutons Électriques), cet ouvrage ce distingue par le soin apporté aux détails biographiques, au-delà de la simple analyse chronologique des œuvres. Ce livre, avec son tome deux, a reçu le Prix Papiers Nickelés SoBD 2015 du meilleurs ouvrage sur la bande dessinée et le patrimoine graphique. Livre tout à fait remarquable dont votre libraire recommande la lecture.

  • Jack Kirby, le super-héros de la bande dessinée, tome 1 - Couverture - (c) Stripologie.com

    Jack Kirby, le...

    Jean Depelley

    Non disponible
  • Jack Kirby, le super-héros de la bande dessinée

    Tome 2 - 1966 à 1994

    Jean Depelley

    Jack Kirby, le super-héros de la bande dessinée, tome 2 - Couverture - (c) Stripologie.com
    36,00 €
    Ajouter au panier

    Votre libraire a chaudement recommandé le premier tome de cette biographie, il en fera de même avec le second. Le travail de Jean Depelley sur Jack Kirby est à ce jour inégalé en langue française, et l'importance de l'artiste en fait une lecture indispensable à tout amateur de la bande dessinée et des comics américains. Cet avis globalement très positif sur le livre n'empêche pas les regrets et n'oblige pas à l'éloge systématique et béat ; nous avons déjà fait part de notre scepticisme concernant certaines options de réalisation du livre. Concernant plus précisément le texte de Depelley, on peut regretter une sorte de distance maintenue avec la vie de l'artiste, peut-être en raison d'une certaine fascination que l'œuvre de Jack Kirby doit exercer sur le biographe (quand bien même Depelley ne prend pas tous les travaux de Kirby pour des chefs d'œuvre, loin s'en faut). Cette distance semble retenir l'auteur : on trouve peu de propos sur la psychologie des individus important (Kirby, Roz, Stan Lee, etc.), peu d'analyses des motivations (pourquoi, année après année, Kirby continue-t-il à travailler dans des conditions qui lui déplaisent fortement ?). Certaines conjonctions de faits ne sont pas vraiment éclaircies (oui ou non Kirby gagnait-il bien sa vie ?). Non que Depelley soit totalement silencieux à ce propos. C'est plutôt qu'a été privilégiée une approche factuelle et chronologique parfaitement perceptible dans la table des matières de ce second volume. Mais les regrets du libraire, exprimés sur cette page, ne doivent pas masquer l'intérêt et la grande qualité qu'il a accorde à ce livre, et qu'il recommande à nouveau. Deux volumes indispensables pour comprendre une partie considérable de la littérature dessinée américaine, à savoir le phénomène du comic book. Ils ont d'ailleurs reçu en 2015 le Prix Papiers Nickelés SoBD du meilleurs ouvrage sur la bande dessinée et le patrimoine graphique.

  • Jack Kirby, le super-héros de la bande dessinée, tome 2 - Couverture - (c) Stripologie.com

    Jack Kirby, le...

    Jean Depelley

    36,00 €
  • M. Töpffer invente la bande dessinée

    Thierry Groensteen

    M. Töpffer invente la bande dessinée - Couverture - (c) Stripologie.com
    Prix conseillé :
    24,00 €
    22,80 €
    Économisez :
    1,20 € (5%)
    Ajouter au panier

    M. Töpffer invente la bande dessinée est un titre bien trouvé, qui reprend presque à l'identique le nom d'un chapitre de l'ouvrage Töpffer, l'invention de la bande dessinée, paru exactement vingt ans plus tôt, en 1994. Édité par la maison Hermann (« éditeurs des sciences et des arts »), dans la collection « Savoir : sur l'art », ce dernier volume était épuisé depuis déjà quelque temps. C'est donc une excellente chose que cette version profondément remaniée, éditée cette fois par Les Impressions nouvelles, qui en reprend pourtant le propos principal. Voyons en quoi : le livre d'Hermann était organisé en trois grande parties, la première due à la plume de Benoît Peeters, la seconde de la main de Thierry Groensteen et la dernière proposant une sélection de textes de Töpffer lui-même. Le présent ouvrage, crédité du seul Thierry Groensteen (plus une sélection identique de textes de Töpffer), évacue la première partie du titre précédent, Peeters « se proposant de l'intégrer à un autre ouvrage en préparation », nous est-il dit d'emblée. En ce qui concerne le texte de Groensteen, il s'est considérablement étoffé. Tout d'abord, le chercheur montre qu'il a poursuivi ses études en multipliant les références. Aux écrits de Töpffer lui-même dans un premier temps (et particulièrement à sa correspondance), mais aussi à de nombreux autres travaux tiers. Par ailleurs, il n'évite pas de se confronter aux conclusions récentes, et notamment aux propositions avancées par Thierry Smolderen dans le magistral Naissances de la bande dessinée, affichant notamment et judicieusement son scepticisme vis-à-vis de la thèse selon laquelle les récits en images de Töpffer dénonceraient leur propre forme (« Töpffer contre lui-même ? »). Mais ce n'est pas tout, puisque le troisième chapitre (« Éléments pour une poétique töpfferienne »), qui représente un tiers du texte de Groensteen, est entièrement nouveau. C'est dans cette succession de remarques, qui forment plus une collection de pensées qu'un système, que Thierry Groensteen nous semble le plus efficace quand bien même certains passages (« le comique absolu ») pourraient s'avérer plus faibles que d'autres. En définitive, M. Töpffer invente la bande dessinée est une actualisation remarquable du déjà notable Töpffer L'invention de la bande dessinée. Apportant des lumières incontournables sur une période déterminante de l'histoire du neuvième art, ce titre est sans aucun doute un livre indispensable. Au sein de la bibliographie impressionnante de Groensteen, et plus largement parmi l'ensemble des ouvrages qui traitent de la bande dessinée. En 2014, M. Töpffer invente la bande dessinée a reçu le Prix Papiers Nickelés SoBD du meilleur ouvrage sur la BD et le patrimoine dessinée. Lecture vivement recommandée.

  • M. Töpffer invente la bande dessinée - Couverture - (c) Stripologie.com

    M. Töpffer...

    Thierry Groensteen

    22,80 €
  • Bananas numéro 6

    2014

    Évariste Blanchet, Manuel Hirtz, Augustin Riera, Loïc Riva

    Bananas numéro 6 - Couverture - (c) Stripologie.com
    12,00 €
    Ajouter au panier

    Comme c'est toujours le cas avec Bananas, la lecture de ce sixième opus de la seconde version est intéressante, jamais ennuyeuse. Nous ne sommes pas partisans de la réécriture et du remontage des entretiens, comme cela est fait ici pour celui de Victor de la Fuente, mais il faut signaler que les deux inteviews ici regroupées ont été réalisées à trois ans d'écart par la même personne, qui les a aussi traduites de l'espagnol en français. Par ailleurs, le rédacteur en chef s'explique sur les raisons qui l'ont conduit à cette fusion de textes, sans être totalement convainquant nous semble-t-il. Quoi qu'il en soit, il était judicieux de revenir sur le brillant dessinateur espagnol, tout comme l'évocation de Pellos est également une excellente chose. D'autant que le texte est fort bien tourné par Manuel Hirtz. Signalons encore les débuts prometteurs de Loïc Riva, qui offre à Bananas l'occasion de porter ses regards et ses études sur la littérature américaine. On recommandera également la lecture de deux articles d'Évariste Blanchet, le premier consacré au livre de Richard Médioni sur la presse illustrée communiste, de Mon Camarade à Pif Gadget, et le second à la désormais célèbre assemblée générale de L'Association, dont les remous secouèrent tout le milieu français de la bande dessinée. Première tentative de synthèse historique, qu'on avait attendu mais pas vue dans l'ouvrage collectif consacrée à cette maison d'édition et paru aux Impressions Nouvelles. Votre libraire recommande.

  • Bananas numéro 6 - Couverture - (c) Stripologie.com

    Bananas numéro 6

    Évariste Blanchet,...

    12,00 €
© 2011 - Stripologie.com / Data Factory, All Rights Reserved | Tous droits réservés. L'utilisation des textes, des photographies et des graphismes illustrant ce site est strictement interdite sans l'autorisation expresse de Stripologie.com / Data Factory. Stripologie.com : tous les livres sur la bande dessinée, monographies d'auteurs de BD, histoire des comics et des mangas, théorie du 9e art.