Ce produit a bien été ajouté:

img
Recherche Avancée

Hergé

Retour à la page précédente

Portrait intime du père de Tintin

Benoît Mouchart, François Rivière

Editeur : Robert Laffont

Année d'édition : 2011

Première édition : 2011

262 pages

13,5 x 21,5 cm - 335 gr

Langue : Français

ISBN : 9782221114469

Lire aussi

PARTICIPER

Un livre sur la bande dessinée que vous souhaiteriez commander mais qui ne figure pas sur Stripologie.com ? Une réaction à l’une de nos notules de lecture ? Une erreur sur la fiche signalétique d’un ouvrage ? Une nouvelle étude consacrée au 9e Art, aux comics, aux mangas dont vous souhaitez nous informer ? Une note que vous avez rédigée et que vous souhaitez nous communiquer ? Vous aussi, participez à Stripologie.com

Hergé


Ce format intermédiaire, plus grand qu'un poche mais un peu plus petit qu'un in-octavo, est assez attrayant et convient bien à un livre qui n'est pas très volumineux, du moins en comparaison avec les autres biographies d'Hergé. 335 grammes, c'est d'ailleurs un poids très raisonnable qui ne fatigue pas la main. Protégé par une couverture souple relativement fine, l'ouvrage est, comme il convient à ce type de livre, complété d'un petit cahier central de photos. Classique et simple, la composition du texte en rend l'abord agréable.

 

Notule de lecture de Harry Morgan et Manuel Hirtz :

Nouvelle biographie d’Hergé, par deux auteurs qui ont décidé de faire plus court que leurs prédécesseurs, moins de 250 pages, ce qui nous donne une vie de Georges Remi dense et agréable à lire. Nos auteurs ont le mérite de se dégager autant qu’il est possible d’un jugement moral, souvent très présent chez les biographes. Hergé apparaît comme cohérent avec lui-même et avec son milieu social. Parmi les raisons de ses choix, discutables et discutés, le désir de revanche sociale est ici clairement mis en évidence.

Les auteurs ont voulu réestimer le rôle de la mère de Georges Remi, « femme fragile que la folie a fini par emporter ». Ils n’ont pas de mal à montrer que le motif de la folie est omniprésent dans l’œuvre d’Hergé. La petite-bourgeoise de cette époque croyant à l’hérédité de la folie, on imagine les angoisses d’Hergé pour lui-même. C’est probablement de cela que parle Hergé dans la lettre citée par Benoît Peeters dans sa biographie Hergé fils de Tintin, Flammarion 2002, p. 38, et non d’un supposé oncle pédophile, qui semble, lui, un peu trop conforme aux lubies de notre temps.

MM. Mouchart et Rivière, outre un point de vue sur l’homme, ont le mérite de porter un jugement clair sur l’œuvre, sachant dire ce qui leur semble digne d’admiration, et ne craignant pas d’écrire par exemple que Vol 714 pour Sydney et Tintin et les Picaros sont des albums ni faits ni à faire.

Ce livre, qui utilise les travaux biographiques qui l’ont précédé avec rigueur, marque probablement la fin d’un cycle. L’auteur qui voudra reprendre le flambeau de la biographie hergéenne devra soit proposer du neuf, et l’on se demande où il pourrait le trouver, soit proposer un changement de perspective radical.

Source : The Adamantine  - (c) Harry Morgan et Manuel Hirtz

La figure d'Hergé, né Georges Remi (1907-1983), reste entourée de mystères. Sous le masque du jeune reporter apparu en 1929 dans Tintin au pays des Soviets se dissimule un homme au tempérament complexe, insaisissable et ambitieux. Benoît Mouchart et François Rivière en dressent ici un portrait précis et attachant. Ils révèlent notamment l'importance du rôle de la mère de l'artiste. Cette femme fragile, que la folie a fini par emporter, irradie l'œuvre de celui qui, depuis son plus jeune âge, se réfugie dans le dessin. Alors que les premiers albums de Tintin faisaient de son personnage le héraut moderne d'une Europe encore triomphante, le séisme de la Seconde Guerre mondiale va profondément modifier la vision du monde d'Hergé. Dès Objectif Lune, l'humoriste intègrera à sa « comédie humaine » ses tourments les plus intimes.
À partir des années 1960, une nouvelle vie s'offre à lui avec Fanny, sa dernière compagne. Auprès de celle-ci, il trouve la sérénité, se passionnant pour le taoïsme et l'art contemporain. Les figures d'Hergé et de Tintin finiront alors par se confondre, principalement lors du retour médiatique en 1981 de Tchang Tchong-Jen, inspirateur du Lotus Bleu, dérobant aux yeux du public le véritable Georges Remi, que ce livre fait enfin apparaître.
Benoît Mouchart, directeur artistique du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, est également l'auteur de livres consacrés au romancier Jean-Patrick Manchette et à la chanteuse Brigitte Fontaine.
François Rivière est romancier, journaliste littéraire, biographe (Agatha Christie, Frédéric Dart, Enid Blyton), scénariste d'une soixantaine d'albums de bande dessinée et membre du comité éditorial de la collection « Bouquins » chez Robert Laffont. Il a souvent rencontré Hergé dans les années 1970.

Prologue    p. 11

PREMIÈRE PARTIE : UN JEUNE HOMME PRESSÉ

1. Une enfance en demi-teinte    p. 21

2. Les émois d'un boy-scout belge    p. 29

3. À l'assault du XXe siècle    p. 38

4. « Un héros ne prend jamais la fuite »    p. 49

5. Le poison qui rend fou p. 60

6. Initiations    p. 69

7. Un ménage sans enfant    p. 79

8. Un royaume en péril    p. 87

9. Le pays de la soif    p. 98

10. « Un peu plus à l'Ouest ! »    p. 111

11. Fuite en avant    p. 121

DEUXIÈME PARTIE : VERS LA SÉRÉNITÉ

1. « Une année de folie »    p. 137

2. « Tintin, ce n'est plus moi »    p. 145

3. Un nouveau départ    p. 160

4. Studios Hergé    p. 172

5. Fanny    p. 182

6. Les toiles mystérieuses    p. 197

7. Autour du monde    p. 207

8. Sous le masque de Tintin    p. 221

Épilogue    p. 235

© 2011 - Stripologie.com / Data Factory, All Rights Reserved | Tous droits réservés. L'utilisation des textes, des photographies et des graphismes illustrant ce site est strictement interdite sans l'autorisation expresse de Stripologie.com / Data Factory. Stripologie.com : tous les livres sur la bande dessinée, monographies d'auteurs de BD, histoire des comics et des mangas, théorie du 9e art.