Ce produit a bien été ajouté:

img
Recherche Avancée

Astérix ou la Parodie des identités

Retour à la page précédente

Nicolas Rouvière

Editeur : Flammarion

Collection : Champs

Année d'édition : 2008

Première édition : 2008

350 pages

11 x 18 cm - 250 gr

Langue : Français

ISBN : 978208120926

Lire aussi

PARTICIPER

Un livre sur la bande dessinée que vous souhaiteriez commander mais qui ne figure pas sur Stripologie.com ? Une réaction à l’une de nos notules de lecture ? Une erreur sur la fiche signalétique d’un ouvrage ? Une nouvelle étude consacrée au 9e Art, aux comics, aux mangas dont vous souhaitez nous informer ? Une note que vous avez rédigée et que vous souhaitez nous communiquer ? Vous aussi, participez à Stripologie.com

Astérix ou la Parodie des identités


Petit livre au format poche de la collection Champs de Flammarion, dont on tourne rapidement les quelques trois cents pages : avec moins de trente lignes de texte, chacune accueillant moins de dix mots, on a vite fait de parcourir chaque feuillet. La lecture de l'ouvrage, qu'on tient facilement au creux de la main, n'a donc pas grand chose à voir avec celui du titre qui l'a suivi (Le Complexe d'Obélix). Une quinzaine d'illustrations, non légendées mais répertoriées dans une table en fin de volume, des notes renvoyées en bas de page, un bibliographie mais pas d'index. Le livre est divisée en trois parties de trois chapitres, métrique qui semble convenir à Nicolas Rouvière puisqu'il l'a adopté à nouveau pour son troisième (!) livre. Impression monochrome, quelques illustrations, couverture souple.

 

Notule de lecture de Harry Morgan et Manuel Hirtz :

La question de l'identité nationale hante les études astérixiennes depuis leur fondation (André Stoll, Astérix, L'épopée burlesque de la France, Complexes, 1978 [1974]). C'est véritablement à une étude de la pensée politique dans Astérix que se livre Nicolas Rouvière dans Astérix ou les lumières de la civilisation, en traitant successivement des institutions symboliques des Gaulois (bouclier, sanglier, banquet,etc.), de l'absolutisme, qui trouve sa forme la plus complète dans le césarisme des Romains, et enfin des régimes barbares (Goths, pirates, Vikings), qui constituent une contre-utopie à l'utopie gauloise. Dans une seconde partie, l'auteur situe le mythe astérixien dans l'histoire de la pensée politique française, et le met en relation avec le gaullisme, le résistantialisme, le régionalisme, l'anticapitalisme, le mendésisme. On pourra trouver plus spéculatif le chapitre sur la mémoire collective. Le bouclier arverne a-t-il réellement un rapport avec la métaphore disculpatrice du « bouclier » pétainiste ? Astérix chez les Helvètes avec le recel dans les banques suisses des biens spoliés par l'occupant ? L'œuvre entière est-elle réellement hantée par le spectre du nazisme ? On pourra en discuter. L'auteur achève son ouvrage sur la satire de l'époque dans Astérix : engouement pour la psychanalyse, Living Theatre, autogestion, statut de la femme, marketing et politique. En conclusion, Astérix est présenté comme une œuvre du juste milieu, humaniste et individualiste, à égale distance du conservatisme culturel et de l'aventurisme de la modernité.

Astérix ou la parodie des identités analyse dans une première partie les souvenirs de l'imagerie gauloise de la IIIe République qui ont nourri Astérix. L'auteur identifie les références celtisantes aux personnage du barde (notamment la légende ossianique) et du druide. Une seconde partie est consacrée aux stéréotypes des Français dans Astérix, une troisième aux stéréotypes des étrangers, les auteurs ayant toujours à cœur, selon M. Rouvière, de dévoiler le caractère conventionnel des stéréotypes et la fausseté des idées reçues.

En redonnant sa juste place à la parodie, l'auteur va outre l'analyse d'André Stoll, qui voyait dans Astérix l'expression d'une culture carnavalesque. M. Rouvière montre que la parodie dans Astérix a une fonction double. Elle opère sur le registre de l'intégration, en proposant un petit manuel des représentations partagées, et simultanément elle propose une mise à distance burlesque de ces représentations. En faisant d'Astérix une telle lecture constructiviste M. Rouvière réfute magistralement les reproches récurrents adressés à la série (droitisme, franchouillardise).

Source : The Adamantine - (c) Harry Morgan et Manuel Hirtz

Dès les premières livraisons de la série, en 1959, les tribulations du malicieux Astérix et du débonnaire Obélix ont connu un succès spectaculaire. Partout à travers le monde, le petit village gaulois a rallié de fervents émules.
D'où vient ce succès jamais démenti ? Que s'y joue-t-il, au fond, de si atavique ? Une mise en scène aussi franche que savoureuse de nos stéréotypes historiques et culturels  parodie de l'imagerie scolaire de « nos ancètres les Gaulois », satire de la société française des quarante dernières années, caricature des peuples étrangers, de leurs idiotisme, de leurs coutumes...
Le résultat est un message tonique sur l'universalité des valeurs au-delà des différences culturelles : si forts soient les obstacles linguistiques et les malentendus, il est toujours possible de se comprendre et de rire ensemble. Il n'y a pas de « choc des civilisations » entre des peuples qui se retrouvent au même banquet.

Nicolas Rouvière est maître de conférences à l'IUFM de Grenoble, où il travaille sur la littérature de jeunesse et la littérature populaire. Auteur de nombreux articles sur la bande dessinée, il a notamment publié Astérix ou les Lumières de la civilisation (PUF, 2006) qui a reçu le prix Le Monde de la recherche universitaire.

Introduction    p. 9

.

PREMIÈRE PARTIE - LA PARODIE DE L'IMAGERIE GAULOISE

Chapitre I - Le contre-pied comique de l'histoire    p. 27

. La carte de la Gaule    p. 27

. La capitulation de Vercingétorix    p. 37

. La pax romana renversée en paix gauloise    p. 45

Chapitre II - Un univers anti-élitiste    p. 55

. Une paire héroïque ambivalente et atypique : Astérix et Obélix    p. 56

. Abraracourcix, Clovis de carnaval    p. 61

. D'Ossian à Assurancetourix    p. 68

. Panoramix ou la sagesse laïque de la raison pratique    p. 74

Chapitre III - Astérix contre César ?    p. 83

. Un traitement ambigu    p. 85

. La querelle entre celtomanes et romanistes    p. 92

. Le vrai péril d'Astérix : Les barbares    p. 95

.

DEUXIÈME PARTIE - LA PARODIE DES STÉRÉOTYPES DE L'IDENTITÉ FRANÇAISE

Chapitre I - L'imagerie de la France telle qu'elle se rêve    p. 109

. Le mythe de Paris    p. 112

. Le pays arverne et le Midi    p. 113

. Les autres régions de France    p. 118

. L'esprit gaulois    p. 122

Chapitre II - La moquerie des stéréotypes de l'identité    p. 131

. Le contre-pied des représentations communes    p. 131

. La disqualification des stéréotypes par exagération    p. 136

. La parodie des locutions figées    p. 150

Chapitre III - Un tableau moqueur de la société française    p. 157

. Les classes moyennes et populaires    p. 157

. Les classes supérieures    p. 167

. Les fossés géographique et générationnel    p. 184

. Le traditionalisme des mœurs    p. 188

.

TROISIÈME PARTIE - LES REPRÉSENTATIONS STÉRÉOTYPÉES DES PEUPLES ÉTRANGERS

Chapitre I - Un fonds d'identité reconstruit    p. 203

. Le folklore touristique    p. 206

. L'histoire    p. 215

. L'art et les mass média    p. 220

. La langue    p. 225

. La religion    p. 231

Chapitre II - La moquerie des idées reçues sur les peuples étrangers    p. 237

. Le climat et les coutumes    p. 237

. Des stéréotypes par classe sociale    p. 243

. La critique des travers étrangers    p. 261

Chapitre III - L'universalisme par-delà les différences    p. 277

. La critique de l'ethnocentrisme    p. 278

. La représentation des langues étrangères    p. 284

. L'ethnocentrisme, un réflexe irréductible ?    p. 287

. La défense universelle des libertés face à l'oppression    p. 290

. Le phénomène universel de la communication humaine    p. 300

. Un idéal de civilisation    p. 312

.

Conclusion    p. 319

Bibliographie    p. 327

Table des illustrations    p. 337

Table des matières    p. 339

© 2011 - Stripologie.com / Data Factory, All Rights Reserved | Tous droits réservés. L'utilisation des textes, des photographies et des graphismes illustrant ce site est strictement interdite sans l'autorisation expresse de Stripologie.com / Data Factory. Stripologie.com : tous les livres sur la bande dessinée, monographies d'auteurs de BD, histoire des comics et des mangas, théorie du 9e art.