Ce produit a bien été ajouté:

img
Recherche Avancée

Hergé, la part du lecteur

Retour à la page précédente

Jean-Marc Pontier

Editeur : PLG

Collection : Mémoire Vive

Année d'édition : 2015

Première édition : 2015

112 pages

16 x 24 cm - 350 gr

Langue : Français

ISBN : 9782917837238

Lire aussi

PARTICIPER

Un livre sur la bande dessinée que vous souhaiteriez commander mais qui ne figure pas sur Stripologie.com ? Une réaction à l’une de nos notules de lecture ? Une erreur sur la fiche signalétique d’un ouvrage ? Une nouvelle étude consacrée au 9e Art, aux comics, aux mangas dont vous souhaitez nous informer ? Une note que vous avez rédigée et que vous souhaitez nous communiquer ? Vous aussi, participez à Stripologie.com

Hergé, la part du lecteur


Avec ces 112 pages, Hergé, la part du lecteur est le plus bref des titres de la collection Mémoire Vive à sa date de parution. Il se distingue encore des certains des autres livres de la collection parus peu avant : alors que L'Histoire de la bande dessinée suédoise avait inauguré quelques pages en couleur, les illustrations sont totalement absentes du volume sur Hergé. Il ne faut pas y voir une volonté de l'auteur ou de l'éditeur mais plutôt les exigence coutumières et peu satisfaisantes de la Maison Moulinsart. Seul exutoire : la couverture pour laquelle le dessinateur Stanislas a été sollicité, celui-là même à qui l'on doit déjà Les aventures d'Hergé, récit en bande dessinée de la vie du créateur de Tintin. Ceci dit, on n'aura guère de peine à associer ce livre aux autres du même éditeur également mis en page par Luc Duthil : généreux pavé de texte, marges que l'on aimerait un brin plus larges, surtout en intérieur, curieux appels de notes engraissés, etc. Les dites notes sont renvoyées en bas de page. Pas d'index. Une bibliographie.

 

Notule de lecture de Harry Morgan et Manuel Hirtz :

Jean-Marc Pontier s’interroge dans un essai stimulant et bien écrit sur ce qui « dans les aventures de Tintin peut justifier le rapport privilégié que Hergé a établi avec ses lecteurs ». Manifestant à la fois une grande érudition et une proximité qu’on pourrait qualifier d’affective avec l’œuvre, l’auteur n’en est pas moins capable de l’observer avec le recul qu’impose l’examen scientifique. Il propose notamment une analyse du « crabe aux pinces d’or » dans l’album éponyme, comme motif oxymorique et métonymique, qui nous semble plus satisfaisante que celles qui ont été proposées jusque là par les tintinophiles.
Comme dans nombre d’études hergéennes, nonobstant leurs mérites, notre auteur tient parfois pour des singularités remarquables des caractéristiques propres à toute œuvre émanant d’auteurs un tant soit peu talentueux. Cette tendance à autonomiser le grand dessinateur a le défaut fâcheux de désinsérer celui-ci de l’histoire de la bande dessinée, et des auteurs qui l’ont influencé. Le triomphe de Tintin à la fin de Tintin en Amérique est, comme l’écrit M. Pontier, repris dans Jo, Zette et Jocko, mais Hergé ne se cite pas lui-même, il cite deux fois Alain Saint-Ogan, planche finale de Zig et Puce à New York.
L’auteur a fait le choix intelligent d’un ouvrage bref et serré. Plus il avance dans son texte, plus l’auteur semble se laisser emporter par son sujet et découvrir de nouvelles pistes avec un enthousiasme communicatif.

Source : The Adamatine - (c) Harry Morgan et Manuel Hirtz

Qu'est-ce qui, dans Les Aventures de Tintin, peut bien justifier le rapport privilégié qu'Hergé a établit avec ses lecteurs ?
L'auteur lui-même nous donne la réponse de manière oblique, à travers un épisode précis des Cigares du Pharaon. Tintin, qui vient de soigner un éléphant, décrypte la langue des pachydermes. Entre reconnaissance et création d'une langue particulière par rapport à une engeance qui se caractérise par la mémoire, on peut considérer cet épisode fondateur comme emblématique du rapport qu'Hergé à su établir avec son lectorat. Sollicitations constantes, références au reste du cycle, jeux de miroirs, ellipses à combler, le père de Tintin n'a eu de cesse de tendre la main à son lecteur en sollicitant sa perspicacité, sa culture et son empathie pour un héros parfois peu héroïque... Hergé aime son lecteur et son lecteur le lui rend bien.
Cette étude se situe donc sur l'autre versant du livre, côte lecteur : quel est son rôle ? comment Hergé a su faire de lui un véritable partenaire de jeu, et pourquoi il n'y aurait pas eu de succès possible sans la prise en compte de cet enfant-éléphant ?

Introduction - La langue des éléphants    p. 5

.

I - Naissance d’un mythe    p. 9               

. Tintin au musée    p. 14

.

II - Processus d’identification    p. 19

. Le courage    p. 21

. La force    p. 22

. La fidélité    p. 23

. La compassion    p. 24

. L’intelligence déductive    p. 25

. La ruse    p. 28

. La chance    p. 29

. L’œuvre au clair    p. 32

.

III - Un héros positif    p. 34

. Un antihéros    p. 34

. Prises de position    p. 36

.

IV - Le jeu des références    p. 41

. La référence explicite    p. 42

. Sollicitation lectorielles    p. 44

. La part de l’implicite    p. 46

. Le jeu de l’information    p. 49

.

V - L’Eternel retour : situations cycliques    p. 53

. Structures narratives    p. 56

. Éthique et esthétique du cycle    p. 59

. Espaces récurrents : le côté obscur    p. 61

. Le jeu du sacrifice    p. 62

. L’orgueil blessé    p. 63

. Haddock le repentant    p. 64

. La couleur locale    p. 66

. Courses poursuites    p. 68

. Trous de mémoire    p. 70

. Fausses pistes    p. 72

. Les fins endogènes    p. 75

. Le lac aux poncifs    p. 76

. L’ultime en abyme : l’Alph’Art    p. 77

.

VI - Le verbe catastrophique    p. 80

. Le Verbe-miroir    p. 81

. Le pouvoir des mots    p. 85

. Haddock, de la crise du verbe à la quête identitaire    p. 86

. Le complexe du crabe    p. 90

. L’humour du capitaine    p. 92

. Malentendus, quiproquos    p. 94

. Des animaux bavards    p. 96

. La langue des rêves    p. 99

.

Conclusion    p. 106

. Où sont les enfants ?    p. 106

.

Bibliographie    p. 110



© 2011 - Stripologie.com / Data Factory, All Rights Reserved | Tous droits réservés. L'utilisation des textes, des photographies et des graphismes illustrant ce site est strictement interdite sans l'autorisation expresse de Stripologie.com / Data Factory. Stripologie.com : tous les livres sur la bande dessinée, monographies d'auteurs de BD, histoire des comics et des mangas, théorie du 9e art.