Ce produit a bien été ajouté:

img
Recherche Avancée

Le survivant

Retour à la page précédente

Vie de Mizuki (2)

Shigeru Mizuki

Editeur : Cornélius

Collection : Pierre

Année d'édition : 2013

Première édition : 2001

504 pages

18 x 24,5 cm - 1 400 gr

Langue : Français

ISBN : 9782360810550

Lire aussi

PARTICIPER

Un livre sur la bande dessinée que vous souhaiteriez commander mais qui ne figure pas sur Stripologie.com ? Une réaction à l’une de nos notules de lecture ? Une erreur sur la fiche signalétique d’un ouvrage ? Une nouvelle étude consacrée au 9e Art, aux comics, aux mangas dont vous souhaitez nous informer ? Une note que vous avez rédigée et que vous souhaitez nous communiquer ? Vous aussi, participez à Stripologie.com

Le survivant


Livre digne de la maison Cornélius, dont l'amour des livres bien faits est notoire. Comme c'était déjà le cas pour le premier volume de cette autobiographie en trois tomes du japonais Shigeru Mizuki, l'ouvrage est splendide. À le prendre en main, on perçoit l'admiration de l'éditeur pour l'œuvre qu'il publie, et son désir de lui donner un écrin à sa mesure. Une jaquette recouvre l'ouvrage dont les presque cinq cents pages sont bien tenues par une couverture rigide, au dos rond, embellie d'une tranchefile. Vue l'épaisseur de l'objet, qui pèse presque ses trois livres, les deux marque-pages tissés ne sont pas seulement un luxe : ils permettent de conserver l'emplacement de la lecture en cours, mais également celui des notes qui détaillent et commentent certains termes japonais. Des notes renvoyées en fin d'ouvrage. La bande dessinée de Mizuki est imprimée en une seule couleur, le noir, comme c'est souvent l'usage pour le manga. Mais on signalera que la taille respectable de l'ouvrage (un bel in-octavo), permet d'admirer le trait de l'artiste, ce qui n'est pas le cas des innombrables publications au format poche qui caractérisent la littérature nippone.

Rabat de la première de couverture :

Le succès sans commune mesure de la bande dessinée au Japon, son ancrage dans la société, sa forme unique et ses thèmes de prédilection, s'expliquent une fois placés en regard de l'Ère Showa (1926-1989). Les biographies des pionniers du manga, de Vie de Mizuki de Shigeru Mizuki à Une vie dans les marges de Yoshihiro Tatsuimi, témoignent autant de l'explosion d'un art populaire que de cette période parmi les plus complexes de l'histoire du Japon.
La Vie de Mizuki rappelle qu'en un peu plus d'un siècle, cet archipel presque exclusivement constitué de villages de pêcheurs s'est mué en l'une des plus grandes puissances industrielles mondiales. Entre-temps, un élan de modernité et de nationalisme a emporté ses hommes vers la guerre, avant de rapatrier les survivants sur une terre occupée, en perte d'identité, en marche d'industrialisation forcée, démunie de son armée et de son besoin de produire de l'énergie. Cette société qui n'aurait plus besoin de se défendre ni de se nourrir allait accoucher d'une forme d'expression naturellement enfantine, mais d'une richesse indéniable : le manga.
Shigeru Mizuki, cet artiste qui a ressuscité le goût du folklore au Japon, incarne plus que quiconque cette édifiante réaction artistique face au poids de l'Histoire : celle d'un homme qui a perdu un bras au combat et rentre dans son pays pour donner vie à un courageux fantôme à qui l'on a volé un œil.
Récit d'un destin hors du commun, témoignage unique sur la mutation d'un monde, Vie de Mizuki est une extraordinaire fresque romanesque qui embrasse un siècle de chaos et d'inventions.

Rabat de la quatrième de couverture :
Shigeru Mizuki est né en mars 1922 à Sakai-Minato, petite ville côtière du sud-ouest du Japon. Il connaît dans cette province tranquille une enfance libre et heureuse, période faste dont il s'inspirera à de nombreuses reprises dans ses mangas. Très tôt, il montre des aptitudes étonnantes pour le dessin, talent encouragé sans réserve par ses parents.
Il a à peine vingt ans lorsque la guerre du Pacifique vient interrompre ses espoirs de carrière. Enrôlé dans l'armée impériale japonaise, il est envoyé dans la jungle de Nouvelle-Guinée, où il va vivre un véritable cauchemar : il contracte rapidement la malaria, assiste à la mort de ses camarades et perd le bras gauche dans un bombardement... Détenu sur place à la fin de la guerre, il se lie avec les membres d'une tribu locale, amitié qui le sauvera de la famine, de la maladie et de la folie.
Ce n'est finalement qu'en 1957, après une vie déjà trop riche de souvenirs et de blessures, qu'il entame la carrière de mangaka qui a fait de lui l'un des plus grands raconteurs d'histoires de son pays. Auteur singulier et généreux, il ne cesse d'explorer tout au long de son œuvre les univers qui se cachent derrière notre monde pour mieux dire sa profonde compréhension de l'âme humaine, et communiquer à ses lecteurs l'empathie qu'il éprouve pour toute les formes de vie.
Après NonNonBâ et Opération Mort (Fauves du Meilleur Album et du Patrimoine en 2007 et 2009 au festival d'Angoulême), les éditions Cornélius présentent, avec Vie de Mizuki un autre chef d'œuvre et une nouvelle facette de ce géant du manga.

© 2011 - Stripologie.com / Data Factory, All Rights Reserved | Tous droits réservés. L'utilisation des textes, des photographies et des graphismes illustrant ce site est strictement interdite sans l'autorisation expresse de Stripologie.com / Data Factory. Stripologie.com : tous les livres sur la bande dessinée, monographies d'auteurs de BD, histoire des comics et des mangas, théorie du 9e art.