Ce produit a bien été ajouté:

img
Recherche Avancée

Poétiques de la bande dessinée

Retour à la page précédente

MEI n°26

V. Alary, J. Baetens, V. Baudoux, B. Darras, E. Dejasse, P. A. Delannoy, B. Eizykman, P. Fresnault-Deruelle, C. Genin, Y. Lacroix, S. Lemay, P. Marcelé, P. Marion, B. Peeters, J. Samson, H. Van Gelder

Editeur : L'Harmattan

Collection : MEI

Année d'édition : 2007

Première édition : 2007

248 pages

15 x 24 cm - 415 gr

Langue : Français

ISBN : 9782296040823

Prix : 23,00 €
Ajouter au panier

Lire aussi

PARTICIPER

Un livre sur la bande dessinée que vous souhaiteriez commander mais qui ne figure pas sur Stripologie.com ? Une réaction à l’une de nos notules de lecture ? Une erreur sur la fiche signalétique d’un ouvrage ? Une nouvelle étude consacrée au 9e Art, aux comics, aux mangas dont vous souhaitez nous informer ? Une note que vous avez rédigée et que vous souhaitez nous communiquer ? Vous aussi, participez à Stripologie.com

Poétiques de la bande dessinée


MEI est l'acronyme de « Médiation Et Information » une revue qui se qualifie d'internationale et se consacre à la communication. Elle a été fondé en 1993 par deux universitaires Marie Thonon et Bernard Darras, ce dernier signant un article dans le présent numéro sur Corto Maltese. À raison de deux opus par an, la revue connaît ce vingt-sixième numéro treize ans après sa naissance. Il se consacre donc à la bande dessinée. Entretiens, articles de recherche et synthèses de travaux de jeunes chercheurs, c'est ainsi que se conçoit la revue, qui prend par ailleurs la forme livresque, en l'occurrence un in-octavo à dos carré et collé, au contenu plutôt dense, et dont la composition se tient sans atteindre toutefois l'efficacité et l'élégance sobre des publications d'un PUF.

 

Notule de Harry Morgan et Manuel Hirtz :

Dirigée par Pierre Fresnault-Deruelle et Jacques Samson, cette livraison présente des articles d'intérêt divers (c'est la règle du jeu), signés Benoît Peeters (entretien avec Taniguchi), Christophe Génin (sur McCay), Pierre Fresnault-Deruelle (sur Hergé), Yves Lacroix, Viviane Alary (sur Tardi), Philippe Marion (sur Moebius), Erwin Dejasse, Vincent Baudoux, Bernard Darasse, Boris Eizykman, Philippe Marcelé, Jan Baetens et Hilde Van Gelder (sur David B.), Sylvain Lemay (sur Marc-Antoine Mathieu), Pierre Alban Delannoy (sur Art Spiegelman), Jacques Samson (sur le Jimmy Corrigan de Chris Ware).

L'introduction par Pierre Fresnault-Deruelle et Jacques Samson peut servir de boussole pour l'état contemporain de la rercherche académique.

Même si les auteurs déplorent que les secteurs les plus conservateurs de l'Université restent méprisants vis-à-vis des littératures dessinées, qui ne sont étudiées, le cas échéant, que sous l'angle de la réception, dans le cadre des Cultural Studies, MM. Fresnault et Samson notent que le temps n'est plus où les littératures dessinées pouvaient être un simple prétexte à déployer les outils conceptuels et méthodologiques de disciplines existantes, sociologie, histoire, etc. Le moment est donc venu d'étudier les grandes œuvres dessinées pour elles-mêmes.

Cependant personne ne croit plus à la spécificité du langage de la bande dessinée (et nos sémiologues font sur ce point amende honorable). En conséquence, nos auteurs plaident pour une poétique des littératures dessinées, qui se donne pour tâche de chercher comment l'esthétique propre d'un auteur aboutit à une vision du monde. MM. Fresnault et Samson écrivent :

« Puissent les textes qu'on veut présenter célébrer convenablement, mais sans arrogance, l'inestimable vision du monde que nous offrent les fils de Töpffer et de McCay. (...) On l'a compris, l'approche privilégiée dans ce numéro de MEI ? est d'ordre esthétique ou, si l'on préfère, poétique au sens où la poétique est, à nos yeux, la mise au jour des liens qui vont de la vision d'un monde donné à la nécessité d'une esthétique. »

On rejoint donc ici un courant que Fresnault lui-même avait baptisé de néo-sémiotique poïétique, identifiable depuis le milieu des années 1980, à travers des revues comme Les Cahiers de la bande dessinée de Thierry Groensteen, et la revue du musée de la bande dessinée, 9e Art, dirigée par le même Thierry Groensteen, voire à travers l'approche hétérodoxe d'un Harry Morgan (Principes des littératures dessinées, 2003), fondée sur le génie du médium (c'est-à-dire son aptitude à exprimer ce que les autres médias expriment moins heureusement), et virulemment critique vis-à-vis de la sémiologie d'inspiration saussurienne.

De même, la présence au sommaire de Sempé témoigne d'une volonté d'élargir le champ de l'investigation. Nos auteurs précisent que les rapports de Sempé avec la bande dessinée sont des liens de cousinage, mais ils reconnaissent aussi sa qualité de cartoonist, laissant donc ouverte la possibilité d'une définition plus compréhensive des littératures dessinées, qui paraît aujourd'hui s'imposer à la recherche savante.

Source : The Adamantine - (c) Harry Morgan et Manuel Hirtz

En plus de cent cinquante ans, le 9ème art a suscité des réflexions de divers types, en particulier des monographies, mais peu de travaux de réflexion (à l'exception notable des études de Thierry Groensteen et de quelques autres). Multiformes, signées par des artistes de grand talent comme par des tâcherons, les bandes dessinées se sont beaucoup diversifiées ; d'aucuns diraient qu'elle se sont également "segmentées" en fonction des marchés (comic-strip, récits d'aventures et de science-fiction, manga, journaux intimes, ect.). L'université, longtemps frileuse à son endroit, s'est enfin ouverte à ce moyen d'expression où des créateurs inspirés nous ont légué un fonds d'oeuvres, considérables désormais.

Avec ce numéro, MEI livre un ensemble d'études consacrées à quatorze auteurs dont on pensera (malgré certains absents sans doute remarquables...) qu'ils constituent un corpus suffisamment représentatif pour qu'ait pu s'exercer à bon droit une approche poéticienne. Grosso modo définie à partir des travaux de Roman Jakobson, l'approche poéticienne considère qu'un texte, pris au sens large du terme (un film est un texte, comme telle bande dessinée ou tel roman), peut être approché comme ce qui résulte d'un propos à tenir en regard des moyens propres (techniques et stylistiques) dont on s'est doté. Les bonheurs d'expressions abondent chez Breccia, Ware, Schulz, Hergé ou Spiegelman, preuve qu'une pensée visuelle est partout au travail chez les graphistes et/ou les scénaristes qui peuplent la présente livraison.

Il existe en gros trois grands domaines de production concernant la bande dessinée : l'européen (dont l'école franco-belge), le nord-américain et l'asiatique (Japon et Corée notamment). A des degrés divers, ils sont tous trois représentés ici, même si la part belle a été donnée à L'Europe et aux USA. En ce qui concerne les études, des chercheurs québécois, belges et français ont répondu à notre appel.

Présentation des auteurs    p. VII

Poétique de la bande dessinée - Ouverture [Pierre Fresnault-Deruelle et Jacques Samson]    p. 1

Vie et œuvre de Jirô Tanigucho, entretien avec Jirô Taniguchi    p. 7

Cadre et démesure, Little Nemo sans repères [Christophe Genin]    p. 21

Hergé ou l’intelligence graphique [Pierre Fresnault-Deruelle]    p. 39

Une esthétique de la contrainte [Yves Lacroix]    p. 55

Tardi, sa marque, son souffle [Viviane Alary]    p. 71

Nomadisme et identité graphique. Mœbius, une poétique de l’errance [Philippe Marion]    p. 89

L’Histoire du monde où tout peut exister [Erwin Dejasse]    p. 109

Rumeurs... [Vincent Baudoux]    p. 123

Corto Maltese, l’espace recomposé par la conscience et la mémoire [Bernard Darras]    p. 135

Keep on... Crumbin’ [Boris Eizykman]    p. 149

Alberto Breccia, l’ « humoriste sanglant » [Philippe Marcelé]    p. 171

Permanences de la ligne claire. Pour une esthétique des trois unités dans l’Ascension du Haut Mal de David B. [Jean Batens & Hilde Van Gelder]    p. 183

L’Origine de Marc-Antoine Mathieu, ou le surcroît de l’œuvre [Sylvain Lemay]    p. 195

L’invisibilité stylistique d’Art Spiegelman [Pierre Alban Delannoy]    p. 207

Une vision furtive de Jimmy Corrigan [Jacques Samson]    p. 221

Bibliographie sélective. Pour une poétique de la bande dessinée [Mario Beaulac, Pierre Fresnault-Deruelle et Jacques Samson]    p. 235

Ajouter au panier
Prix : 23,00 €
© 2011 - Stripologie.com / Data Factory, All Rights Reserved | Tous droits réservés. L'utilisation des textes, des photographies et des graphismes illustrant ce site est strictement interdite sans l'autorisation expresse de Stripologie.com / Data Factory. Stripologie.com : tous les livres sur la bande dessinée, monographies d'auteurs de BD, histoire des comics et des mangas, théorie du 9e art.